• 10/06/2018
  • Art et Histoire
  • Sports Eaux Vives
Deux jours de descente depuis l'Argentière la Bessée, pour terminer à Embrun

Voici l'édition 2018 des radeliers de la Durance, la 20ème reconstitution historique de la descente de la Durance par des passionnés "Les radeaux de la Mémoire". Comme en 2017, l'évènement a lieu sur 2 jours, avec 2 parcours, et un lieu plus tardivement début juin au lieu de fin mai. Pour l'Embrunais, ce sera le dimanche 10 juin.

A noter :

  • l'association fête cette année son 25ieme anniversaire, et sa 20ieme reconstitution
  • l'exposition Les Radeliers, qui était l'été dernier à l'Argentière, cet hiver aux Orres (nous l'avons vue), sera cet été au CIAP du pôle “Le XXe ” à Savines-le-Lac.

 

Les préparatifs / la construction des radeaux de l'édition 2018 des Radeliers de la Durance

Comme chaque année, l'association s'affaire dès le mois de mai en vue de proposer :

  • Samedi 9 juin : 3 radelles de 8m/700kg chacune
  • Dimanche 10 juin : 3 radelles (dont 1 jumelées) et 2 radeaux de 12 à 14m/4 à 5 tonnes chacun
  • soit une trentaine de navigants

Le week-end 26/27 mai :

  • les radeaux seront transportés à la base nautique de Saint-Clément, pour subir leur préparation.
  • Les radelles le seront au pont Chancel (rive droite)

Ces journées permettront aussi au public de venir échanger avec l'association (repas en commun tirés du sac, animations musicales avec le groupe embrunais Balthazar)

 

Les descentes des Radeliers 2018 sur 2 parcours

Voici le détail de ces 2 journées, avec les horaires :

  • Samedi 09 juin : départ à 8h30 de L’Argentière-la-Bessée vers Saint-Clément-sur-Durance
    • 12h : arrivée à base d'eaux vive de Saint-Clément de 2 radeaux
  • Dimanche 10 juin mai : départ vers 14 heures de Saint-Clément-sur-Durance, direction Embrun
    • Matin : fin du montage et règlage des rames.
    • 12h00 : Pique-nique tiré des sacs avec le public
    • 13h45 : Appel des Radeliers
    • 14h00 : Consignes de sécurité
    • 14h30 : Départ des 4 radeaux (2 radeaux de 8 personnes, 1 radelle de 3/4 personnes et une radelle double)
    • 16h30 : Arrivée Plan d'Eau d'Embrun (digue du plan d'eau, rive droite), avec animations musicales
    • Repas sous chapiteau le soir (à côté du Gymnase)

Pour Embrun, ils passeront bien sûr par la Vague du Rabioux de Châteauroux, le Pont de Fer et son rapide (Pont neuf), et arriveront au Pont de la Clapière et sa célèbre petite vague, afin de terminer le long du plan d'eau d'Embrun (stèle)

 

Les radeliers de la Durance : une pratique qui a perdurée jusqu'au début 20ieme siècle

L'Association des Radeliers de la Durance, créee en 1993 et basée à Embrun, défend ce patrimoine et le maintien des connaissances de ce métier. Elle cherche même fonder une maison des radliers dans l'Embrunais (au Pont Neuf).

Voici une activité qui a disparu depuis un peu plus d'un siècle (quelques années avant la guerre de 1914-1918), avec l'avènement du transport sur Rail : les radeliers. Et pourtant les radeaux ont navigué sur la Durance depuis le Moyen-Age, transportant par flottage sur 260km, des marchandises, parfois des passagers, mais surtout le bois nécessaire pour la construction maritime de la Marine Royale notamment de Toulon / Marseille (mâts, bordées et ponts de vaisseaux, rames de galère, etc.) ou de maison/bâtiments des cités provençales. Il leur fallait 3 à 4 jours pour ralier la Provence (Arles notamment).

Et ce bois descendu, c'était notamment le Mélèze du Queyras (réputé imputrefiable), mais aussi le sapin de la forêt de Boscodon,  le noisetier, etc. haut-alpins. Les radeliers descendaient par flottage d'importantes, lourdes et volumineuses pièces de bois, se guidant grace à leurs rames avant/arrière. Les plus gros radeaux (15 à 20 tonnes) étaient même descendus lors des grosses crues. Les différentes pièces de bois étaient assemblées avec ingéniosité à l'aide de réortes, les radeaux étaient guidés par des rames imposantes fixées à l'avant et à l'arrière.

Aujourd'hui, la Durance est naviguée uniquement par les Rafts et les Kayaks ! Mais chaque année depuis près de 20 ans, les haut-alpins aiment se retrouver avant l'été pour acclamer les rameurs qui descendent sur leurs drôles d'embarcation, habillés en vêtement d'époque. Les passages de la vague du Rabioux et de celle de la Clapière sont épiques pour les équipages. Ils terminent leur course le long du plan d'eau, face à la stèle.

 

La reconstitution des radeaux : revivre l'ambiance du début du 20ième siècle

Cette reconstitution de la  descente de la Durance s'effectue via des radeaux construits de manière identique aux radeaux qui navigaient sur la Durance au début du 20e siècle :

  • des embarcations de plus de 6 tonnnes,
  • une construction à base de rondins en épicea local, plus léger que le mélèze
  • un assemblage selon les techniques de l'époque, en partant du bois brut
  • des radeaux qui permettent donc d'aller plus vite que le courant

La descente quand à elle se fait aussi selon les organisations de l'époque, en équipée :

  • des rameurs et un barreur apprétés en tenues vestimentaires de l'époque
  • chacun a son rôle: le barreur lit la rivière, comme un patron de raft, les rameurs permettent d'accélérer/freiner, au son du barreur.

 

Une belle vidéo de l'édition 2016 pour vous donner envie

Modalités d'inscription (date limite, tarif, etc.) à Descente des Radeliers de la Durance 2018

Gratuit !