• Les Crots | Forêt de Boscodon
(0)
Une construction romane remarquable, un site paisible à visiter absolument

Voici l'un des sites les plus visités des Hautes-Alpes, et la seule abbaye du département. Située en plein coeur d'une des plus belles sapinières de France, cette belle abbaye romane édifiée au 12ième siècle, gérée par la communauté de Saint-Dominique et l'Association des Amis de Boscodon, est un chef d'oeuvre de l'art roman qui appelle au recueillement. Il se visite bien évidemment (un site classé aux monuments historiques depuis 1974), mais est aussi le point de départ de pas mal de randonnées. L'abbaye a connu une histoire mouvementée, et a été depuis 1972 patiemment restaurée par des bénévoles et les Monuments Historiques/Bâtiment de France. Détaillons un peu.

Situé à 15mn d'Embrun, le site est un passage obligé de Serre-Ponçon : l'idéal est de suivre une visite guidée et de prendre le temps de visiter, de contempler la simplicité des bâtiments et le panorama offert par le site sur les montagnes, et vivre cet endroit isolé/paisible. Ce lieu appelle au calme et contraste avec les plages animées de Serre-Ponçon, profitez-en, c'est magique ! La suite naturelle, c'est d'aller faire quelques balades/randonnées dans la forêt de Boscodon.

NB : cette page sera complétée progressivement, notamment pour approfondir le patrimoine de l'Abbaye dans les autres zones du département et son influence.

 

Les activités de l'abbaye de Boscodon

Tout d'abord, l'Abbaye est un lieu de recueillement : plusieurs messes par jour, des moments d'échanges avec la communauté sont possibles.

Ensuite, le site de l'Abbaye se visite bien évidemment, et nous recommandons fortement de prendre une visite guidée, vous en apprendrez bien plus sur les techniques de construction/rénovation (notamment les outils de compagnons, les techniques de taille de pierre ou de construction en bois), l'histoire du site, la symbolique de l'architecture 

  • visite libre de l'Eglise abbatiale et la Chapelle de l'abbé, tous les jours entre 08h30 et 18h30 (19h30 en haute-saison)
  • seul le cloître, le chapitre et les pièces expositions sont accessibles de manière payante (gratuit pour les moins de 12 ans)
    • voir leur site pour les jours/horaires d'ouverture précis selon les saisons
    • en hiver, de la fin des vacances de la Toussaint jusqu’au début des vacances de février (hormis les vacances de Noël) ouverture seulement le Week-End
  • L'été et durant les vacances scolaires des visites guidées, des ateliers sont proposés
  • Des tarifs spécifiques sont prévus avec d'autres sites des Hautes-Alpes, permettant de bénéficier de tarifs réduits (passeport multi-site)

Une librairie riche complète la visite : c'est une mine d'or, avec de très nombreux ouvrages que l'on ne retrouve pas ailleurs

Enfin, l'Association des Amis de l'Abbaye de Boscodon organise tout un programme d'animations culturelles (art sacré, arts numériques, art contemporain, architecture, théâtre et musique), avec des conférences, des concerts, des expositions, des débats.

 

L'architecture / le plan du site de l'abbaye de Boscodon

L'Abbaye de Boscodon est un chef d’œuvre de l’art religieux monastique, avec un style roman très pur, proche de l’art cistercien primitif. L’abbaye séduit par

  • la pureté, le  dépouillement de l'Abbatiale et de la Chapelle, avec sa couleur chaleureuse
  • l'harmonie des volumes : les tracés, les formes et proportions sont réalisés en suivant le nombre d'or / la divine proportion, une répétition des éléments selon les chiffres clés (7 voûtes, comme les 7 jours de la semaine)
  • la luminosité des pierres employées
  • l'acoustique du coeur

L'ensemble monastique de l'abbaye de Boscodon, remanié à plusieurs reprises et impacté lors des guerres, se compose bien sûr des bâtiments, mais aussi de terres

  • Eglise Abbatiale
  • La Salle Capitulaire (accueil)
  • La Chapelle de l'abbé (dédiée à Saint-Firmin) et la sacristie (fin 14ième siècle)
  • Le Cloître et son jardin à cinq carrés, la fontaine et l'armoire bibliothèque, inauguré en 2010
  • L'Aile des Officiers (locaux techniques des moines et de l'association)
  • L'Aile des Convers (réfectoire / cuisine / parloir / chapitre)
  • L'Aile des Moines
  • Le Jardin potager et médicinal
  • Les Terres tout autour
  • La Forêt de Boscodon
  • La source qui l'alimente

 

La petite histoire de l'abbaye de Boscodon

L'abbaye monastique est créee au 12ième siècle et affiliée à l'Ordre de Chalais en Chartreuse, puis connue une histoire mouvementée des spiritualités monastiques différentes, des propriétaires successifs, avant d'être vendu à des privés après la révolution. Avant la révolution, elle disposait d'un large patrimoine qui dépassait l'Embrunais et lui apportait des revenus conséquents : alpages dans le Queyras/Guillestrois (ex: Furfande), mais aussi prieuré de Paillerols (Les Mées, Alpes de Haute-Provence),etc.

 

Période Chalaisienne (12 au 14ieme siècle)

1132 puis 1142 Guillaume de Montmirail fait donation d'une partie de ses terres à un groupe de moines voulant servir dieu selon la règle de Chalais (du nom de l'abbaye Notre Dame de Chalais, près de Voreype/Grenoble/massif de la Grande Chartreuse, qui suit la règle de Saint-Benoît). Ce groupe de moine avait été appelé par l'évêque d'Embrun pour renforcer une petite communauté de moînes ermites installée en 1130 sur les hauteurs de Boscodon dans une chapelle dite Saint-Marcellin. La communauté s'installe et construit abbatiale et bâtiments monastiques
1190 début exploitation de la forêt. Les moines vivent de l'exploitation du domaine, puis d'élevages ovins (moutons) sur la draye provençale qui relie Queyras à la plaine de la Crau.
1303 : l'ordre de chalais est dissout, il ne reste que 3 abbayes dont Boscodon sur les 13 monastères de l'ordre monastique de Chalais. L'abbaye mère de Chalais sera absorbée par la Grande Chartreuse (les Chartreux) et deviendra cartusienne. Boscodon deviendra chef d'ordre de Saint-Benoît
1365 Boscodon est incendié par des routiers provençaux, puis Raymond de Turenne (1392). Les moines se réfugient à Embrun.

 

Période Bénedictine 15ième/17ieme

Une coulée de boue anéantit ce qui restait des bâtiments, mais l'abbaye tient. L'abbaye demande de l'aide à Rome
1396 l'abbaye s'unie à la grande abbaye bénédictine de Saint Michel de la Cluse en Piémont
Une reconstruction des bâtiments est lancée, avant qu'elle ne soit détruite pendant les guerres de religion.

 

Période propriété de grandes familles (1600/1770)

Reconstruction de l'abbatiale, transformation la Chapelle Saint Marcellin en crypte.
1692 détruction par le comte Amédée de Savoie en guerre contre la France
1779 L'archevèque d'Embrun obtient de Louis XV la reprise en main de l'abbaye et l'appropriation de ses biens par l'archevêché d'Embrun, l'abbaye étant jugée trop riche. L'abbaye est transformée en fermage : le cloître et l'aile des officiers sont détruits pour interdire tout retour des moines. L'abbatiale est utilisée comme hangar pour stocker le bois.

 

Période d'occupation paysane : Boscodon devient un hameau pendant 200 ans

1791 Boscodon est vendue comme bien national à deux anciens employés de l'archevêque d'Embrun et résidant à Boscodon, la forêt devient domaniale (370ha de forêt ecclésiale sont nationalisés).
1850 essai de restauration de l'Eglise.
Les bâtiments changent d'usage (écurie, grange, habitation, école, etc.), et le site de Boscodon devient un hameau rural ("hameau Boscodon l'Abbaye").
Pendant la seconde guerre mondiale, le hameau et la forêt ont été un haut lieu de résistance (voir la stèle le parking).

 

La période dominicaine de reconstruction à partir de 1972

1965 : quelques prêtres du diocèse en visite à Chalais demandent qu'on fasse quelque chose pour Boscodon, car il n'y a rien pour se ressourcer dans les Hautes-Alpes (aucun monastère)
Février 1971 Restauration Eglise de Chalais, en 7 semaines. La communauté de Chalais décide d'aller voir le site de Boscodon, pour voir si on peut mener la même opération
1971 l'évêque Gap incite les religieux de Chalais à reprendre le site, pour apporter aux Hautes-Alpes un lieu de recueil et de ressourcement. Les prêtres du département et le curé de Savines poussent également.
1972 la communauté de Chalais rachète le site : le hameau de Boscodon comptait alors 4 habitants, une communauté de religieuse dominicaine s'installe. L’association des amis de l’abbaye se constitua afin de rendre le bâtiment à sa vocation première.
1974 l'Abbaye de Boscodon est classée à l'inventaire des monuments historiques (le site avait inscrit à l'inventaire quelques années auparavant)

Soeur Jeanne-Marie prend alors en main le site, tant côté spiritualité que côté rénovations, assistée notamment par le célèbre Isidore Dalla Nora et bien sûr tous les bénévoles animés par l'Association des Amis de Boscodon : s'en suivent 40 années de reconstruction/rénovation.

Aujourd'hui, le site est administré par l'Association des Amis de l'Abbaye de Boscodon, et par la Communauté Saint-Dominique (initiée par les dominicains dans les années 90 et reconnue par l'évêque de Gap, composée d'hommes et de femmes).

 

La rénovation de l'abbaye de Boscodon par l'association et des bénévoles

L'Abbaye a été classée en 1974 aux Monuments Historiques, sur l'impulsion de la Société d'Etude des Hautes-Alpes. S'en est suivi 40 ans de restauration par l'association Les Amis de Boscodon (1972/2012), sous la direction de Soeur Marie Jeanne et Isidore. Notre famille a passé plusieurs été à aider à la rénovation. Voici les principales étapes (non exhaustif, nous complèterons ultérieurement) :

  • Vente du domaine à l'association des Amis de L'Abbaye de Boscodon pour que le site redevienne un lieu de culte : des moines dominicains s'installent dans l'abbatiale et amorcent des travaux de rénovation
  • 1974 une partie des bâtiments sont classés aux monuments historiques
  • 1985/1994 : reconstruction de l'aile des Officiers, inaugurée en 1995
  • 1996 : réorganisation du circuit de visite, l'association des amis et la commuanuté disposent chacun de locaux dédiés suite l'ouverture de l'aile des Officiers
  • 1997 rénovation de toiture
  • 2001 : relevé du clocher du beffroi ( (il avait été démontée en 1880) et reinstallation de la cloche
  • 2004 : fin rénovation partie sud Aile des Moines et Chapelles Saint-Marcellin
  • 2010 : inauguration du cloître reconstitué selon les plans d'origine

 

A découvrir autour de l'Abbaye de Boscodon

Le site est situé en pleine forêt, l'environnement est enchanteur, il faut savoir en profiter comme par exemple :

  • se poser à l'espace pique-nique aménagé et très bien ombragé
  • se restaurer, prendre un verre au gîte d'étape / restaurant le Cellier des Moines (le patron est intarissable sur l'Embrunais et les randos accessibles de Boscodon),
  • découvrir la forêt domaniale de Boscodon et ses superbes balades (Fontaine de l'Our, les différents points panoramiques, randos multiples dont le Pic du Morgon)
Personne n'a encore laissé de commentaires ici. Lancez-vous !

Carte d'Accès