• Châteauroux | Embrunais
(0)
La rivière nourricière de la Provence, le poumon économique des Alpes du Sud

Voici une rapide présentation de la Durance afin de mieux comprendre son importance pour le territoire de Serre-Ponçon

La Durance entre sur le territoire de Serre-Ponçon au niveau de Châteauroux les Alpes (méandres après Saint-Clément), longe le plan d'Eau d'Embrun avant d'alimenter la retenue du Lac : elle en ressort au niveau du barrage (Espinasse).

 

 

La Durance : une vallée et une rivière historique d'importance stratégique

Accusée autrefois d'être l'un des trois fléaux de la Provence (crues dévastatrices), la rivière Durance est une richesse pour la Région puisqu'elle lui apporte Energie, Eau pour l'irrigation, et Développement Touristique :

  • La Durance est historiquement une voie d'échange entre Provence et Italie, facilitant le commerce entre l'Europe du Sud et l'Europe du Nord
    • La vallée de la Durance est une voie historique de communication entre Alpes et Méditerrannée, notamment pour le transit du sel et la transhumance.
    • La Durance est un axe stratégique commercial et militaire (Via Domitia sous les Romains), elle fut même fortifiée notamment à Briançon, Mont-Dauphin, Embrun, Sisteron
    • Jusqu'au début XXième siècle elle servait aussi à alimenter en bois les chantiers de construction de bâteau (cf Radeliers de la Durance)
  • Un célèbre proverbe populaire indique « Lou mistrau, lou parlamen a la Durenço soun lei trei fleu de Prouvènço » soit « Le Mistral, le Parlement et la Durance sont les trois fléaux de la Provence »). La Durance est dans les traditions provençales le « troisième fléau de la Provence », derrière le mistral et le Parlement d’Aix (responsable du massacre des protestants du Luberon en 1545).
  • La Durance alimente la retenue de Serre-Ponçon : une pièce maitresse régulatrice du bassin hydroélectrique Durance-Verdon, fournissant électricité mais alimentant aussi en eau les cultures agricoles mais aussi toute la Région Paca (voir ci-dessous)

 

La situation géographique de la Durance

  • Nombre de département traversés : 5
    • 2 départements totalement traversés : Hautes-Alpes et Alpes-de-Haute-Provence
    • 3 départements partiellement traversés, plus exactement elle sert de limite administrative : Vaucluse / Bouches-du-Rhône / Var
  • 3 Bassins Versant constituant le Bassin hydrologique Verdon Durance
    • Haute Provence jusqu'à la retenue de Serre-Ponçon
    • Moyenne Durance jusqu'à la Clue de Mirabeau
    • Basse Durance jusqu'à Avignon
  • Gestionnaires :
    • Comité de bassin Rhône-Méditerranée pour la globalité
    • SMAVD (Syndicat Mixte Aménagement Vallée de la Durance) pour la partie située entre Serre-Ponçon et le Rhône
    • SMADESEP (Syndicat Mixte Aménagementde Serre-Ponçon) pour la gestion de la retenue Serre-Ponçon
      • avec un partenariat avec les Communautés de Communes amont (Briançonnais, Pays des Ecrins, Guillestrois Queyras, Ubaye Serre-Ponçon) pour la gestion de Haute Durance (entre Serre-Ponçon et Montgenèvre)

 

Les caractéristiques de la rivière Durance

  • Naissance : Montgenèvre (plateau des prés de Gondran - tourbière - sous le Fort et le sommet des Anges / massif du Chenaillet)
  • Embouchure : au sud Ouest d'Avignon, se déverse dans le Rhône (confluence)
  • Second plus grand affluent du Rhône après la Saône 'en longueur)
  • Troisième affluent du Rhône en terme de débit (après la Saône et l'Isère)
  • La plus importante rivière de Provence et des Alpes du Sud
  • Longueur : 323,8km
  • Bassin d'une superficie 14200km2 (la moitié de la Région)
  • Production électrique  : 35% de l'électricité de la Région Paca, 10% de l'hydroelectricité nationale
    • 24 centrales / 16 barrages du bassin Durance Verdon produisent 2500 Megawatts
  • Alimentation en eau 75% de la région Paca (eau domestique, eau industrielle, irrigation agricole des cultures, régulation des crues et sécheresse, tourisme)

 

Les grandes crues historiques de la Durance

De tout temps, la Durance est redoutée par ses crues imprévisibles et devastatrices. Les aménagments des années 60 seront justifiés par le désir de la canaliser et d'utiliser sa force motrice (production d'électricité).

  • Dernières crues millenales 1843 / 1856 / 1886
  • Dernières crues centenales octobre 1882 / novembre 1886 (5000m2/sec à Cadarache)
  • Dernières grandes crues : mai 1957, janvier & novembre 1994 (2800m3/sec)

 

Les grandes dates de l'aménagement de la Durance

Jusqu'à l'inauguration du barrage de Serre-Ponçon, la Durance était la plus capricieuse des rivières françaises, avec une crues importantes et des étiages spectaculaires (régime méditerrannéen).

La Durance a été depuis longtemps utilisée / canalisée, voici les grandes dates, sachant que le grand changement a été dans les années 60 la construction du barrage de Serre-Ponçon :

  • Canal Saint-Julien (1171)
  • Canal de Crapone (1554-1582) qui alimente la plaine de la Crau
  • Canal de Marseille (1834-1851) qui finit sa course au Palais Longchamp / 122km depuis Pertuis, via l'aqueduc de Roquefavour
  • Canal du Verdon (1857-1875) remplacé par le Canal de Provence
  • Barrage et Retenue de Castillon 1948
  • Barrage et retenue de Serre-Ponçon (1957/1961), le plus grand lac artificiel de France (2900 hectares / 1,2 milliard de m3) > Durance-Verdon 2000 Mégawatt (2 tranches nucléaires)
    • Construction du Pont de Savines, du Plan d'eau d'Embrun et réamanagement / déplacement de la ligne de chemin de fer
  • Barrage et Retenue de Sainte-Croix 1973 / 700 millions de m3)
  • Canal EDF de la Durance (1966)

(en cours de rédaction/ajustement)

 

Les principaux affluents de la Haute Durance

La Durance prend ses sources sur la commune de Montgenèvre, mais conflue quelques kilomètres avec la Clarée, qui est bien plus grosse qu'elle ! La Durance est physiquement un affluent de la Clarée dont le bassin versant a une plus grande superficie (190km2 contre 14km2 pour la Durance). De l'amont à l'aval :

  • La Guisane, affluent de rive droite à la traversée de Briançon ; La Cerveyrette, affluent de rive gauche à la sortie de Briançon ; La Gyronde, affluent de rive droite à la sortie des gorges de Prelles ;
  • Le Fournel, affluent de rive droite, à la traversée de l’Argentière la Bessée ;
  • La Biaysse, affluent de rive droite à la Roche de Rame ;
  • Le  Guil,  affluent  de  rive  gauche,  au  droit  de  Mont Dauphin  et  principal  affluent  en  termes d’apports liquides et solides.

Autres torrents affluents majeurs : Malefosse, Ayes, Sachas, Prelels, Bouchouse, Merdanel, Saint-Thoma, Couleur, Palps, Rabioux, Crévous, Vachères.

 

L'activité économique en Haute Durance

Les activités possibles sur la Haute-Durance sont :

  • Pêche : truite, brochet, etc.
  • Eau-vive : Durance et ses affluents totalisent plus de 500km de voies navigables.
    • Sur le territoire de Serre-Ponçon, des spots majeurs existent (Vague du Rabioux, Base de Saint-Clement, Pont de Fer, Vague de la Clapière)
    • Un site national de référence : la base eau-vive de l'Argentière la Bessée
  • Nautisme : sur le lac de Serre-Ponçon (capitainerie de Savines, nombreux pontons de plaisance, régates et sports de voile) et le plan d'eau d'Embrun
  • Aviation : hydravion & ULM sur Serre-Ponçon
  • Patrimoine : descente des Radeliers, muséoscope du Lac
  • Production Electrique : bien sûr !

Il faut noter que le tourisme autour de Serre-Ponçon représente 40% de la fréquentation estivale des Hautes-Alpes. Si l'on ajoute les activités en amont jusqu'à Montgenèvre (pêche et eau-vive), on ne doit pas être loin de 50/60% pour l'activité économique totale autour de la rivière Durance.

 

Marc
Membre depuis : 29/06/2016
Embrun France

Apportez votre propre éclairage et vos précieux conseils sur cet itinéraire, ce point d'intérêt ou patrimoine

  • Du 13/06/2020 au 14/06/2020 , Châteauroux-les-Alpes
  • Du 31/07/2020 au 02/08/2020 , Châteauroux-les-Alpes