• Embrun | Cathedrale
(0)
Le dernier vestige roman de la puissance des Archevêques d'Embrun

Voici un site emblématique et incontournable de la ville d'Embrun, un véritable témoin du passé archiépiscopal et de l'ancien centre-ville d'Embrun

 

La petite histoire de la Tour Brune d'Embrun

Propriété de la ville d'Embrun depuis 1934, La Tour Brune attenante à l'ancienne caserne Laharpe est un site classé aux monuments historiques depuis le 5 mars 1927, avant d'être inscrit aux monuments historiques avec l''ancien archevêché et la cour attenant le 20 septembre 2005 (Tour, Caserne et Cours composant l'Ancien Archevêché, la Caserne étant propriété de la ville depuis 1992). La Tour Brune est physiquement située à côté de la Cathédrale Notre Dame du Réal et de la Maison des Chanonges, et au pied de l'ancienne caserne Laharpe de chasseurs alpins. Son nom actuel serait une déclinaison de son ancien nom "Tour d'Ambrune".

En terme architectural, c'est un donjon carré de style roman, daté du 13ième siècle, d'une hauteur de 27 mètres et construit en schiste prélevé aux alentours d'Embrun. C'est l'un des derniers vestiges de l'ensemble archiépiscopal d'Embrun : la Tour servait à marquer la puissance et le pouvoir des archevêques d'Embrun. En effet, Embrun fut la métropole de la province romaine des Alpes Maritimes (elle était alors sous domination romaine), puis devint un archevéché jusqu'à la revolution grâce à Saint-Marcellin (4ieme siècle, mort en 374). Au Moyen-Age, les archevèques seigneurs de la ville et de l'Embrunais, partagent avec les Dauphins le titre de Prince et disposent du droit de frapper monnaie.

Elle était autrefois couronnée d'un toit en charpente de bois de forme pyramidale à 4 pans. En 1927, ce toit fut remplacé par une terrasse. Son couronnement en créneaux (merlons et mâchicoulis), s'inspirant de ceux du Palais des Papes d'Avignon, a été restauré en 1860.

Son architecture et son usage ont évolué plus exactement à travers les siècles : elle eut successivement divers usages :

  • tour de guet et de protection du quartier qui entourait la cathédrale, signe extérieur du pouvoir religieux
  • lieu d'habitation
  • salle du Trésor (conservation des objets prévieux)
  • une prison
  • dépôt / arsenal
  • de réservoir/citerne d'eau sous Napoléon Ier au 19ieme siècle (le palais archiépiscopal servant de caserne à l'armée)
  • de caserne/prison de nouveau ensuite (dessins de détenus visibles dans l'exposition)

A noter que l'ancien Archevêché, situé au pied de la Tour Brune, va être le sujet d'une importante réhabilitation par la ville d'Embrun.

 

Le musée / centre d'information "Paysage des Ecrins" du Parc National des Ecrins

Depuis le 11 juillet 1996, la Tour abrite un centre d'information du Parc National des Ecrins, après quelques travaux conséquents, afin d'en faire un site dédié à la compréhension des paysages du Parc des Ecrins (et donc pas que de l'Embrunais) et de sensibilisation à l'environnement. L'idée est de donner les clefs de lecture aux visiteurs afin de mieux comprendre le territoire du Parc des Ecrins.

L'entrée est libre et gratuite (des visites organisées sont possibles), y compris à la terrasse panoramique, et vous avez accès à 5 étages thématiques, avant d'atteindre la terrasse panoramique :

  • information au niveau 0 : documentation, exposition temporaire, boutique des produits et ouvrages du parc
  • la géologie : la roche et le temps au niveau 0
  • l'eau et la lumière au niveau 1 (climatologie)
  • la mémoire de l'espace au niveau 2
  • les hommes et les territoires au niveau 3 : les activités humaines en montagne et leurs spécificités
  • l'évolution des paysages au niveau 4, avec des photos avant/après bien intéressantes, mais aussi les anciens plans
  • la terrasse panoramique

Nous avons trouvé ce centre très pédagogique : les supports sont très bien construits, pas trop verbeux et essentialisant, avec quelques films, des maquettes, des plans, documents et photographies très bien choisis. C'est gratuit, il faut y revenir de temps en temps.

Les horaires sont par contre trop restrictifs à notre sens : ce site mériterait une ouverture sur une plus grande amplitude

  • fermé les dimanches et lundi : un comble ! pas ouvert tout le temps le week-end
  • en saison (1er juin au 32 août : du mardi au samedi, 10/12h, 14/18h
  • hors saison (mai et septembre) : samedi (jours fériés & ponts inclus), de 10h-12h & 14h-18h
  • sur rendez-vous le reste l'année (octobre à avril) , notamment pour classes et groupes

  A noter que la Maison du Parc des Ecrins de l'Embrunais se situe, elle, à Chateauroux-les-Alpes, qui est l'une des portes d'entrée du Coeur du Parc.

 

Un superbe panoramique sur l'Embrunais

Vous accédez à la terrasse par un petit escalier en pierre étroit, qui débouche sur la terrasse panoramique. Là des panneaux explicatifs et d'orientation vous attendent, présentant les principaux sommets de l'Embrunais et les caractéristiques des paysages.

Vous avez une belle vue sur la flèche de la Cathédrale d'Embrun, et sur le Lac de Serre-Ponçon, sachant que l'Embrunais est l'une des régions les plus ensoleillées de France, et que la ville d'Embrun posée sur son Roc est un axe de communication important entre France et Piémont Italien. On s'imagine être l'un des archevêques qui contemple son "royaume", et comprend mieux son emplacement stratégique.

 

A découvrir à proximité de la Tour Brune

De la Tour Brune, vous avez accès à plusieurs monuments historiques et panoramiques d'Embrun

  • Le belvédère du Roc et le jardin de l'archevêché
  • la Cathédrale ND du Réal
  • La Maison des Chanonges

 

Bref, nous recommandons fortement d'aller visiter le musée du Parc, sachant que l'ascension sur le sommet de la Tour Brune est gratuite et ouverte à tous. Restera à ajuster les horaires d'ouverture, pas compatibles avec une activité touristique digne de ce nom (fermé le dimanche, un comble !)


Carte d'Accès